Les crises d’épilepsie sont partielles ou généralisées. On parle de crise partielle lorsque les décharges électriques sont restreintes à une zone localisée du cortex cérébral et de crise généralisée si ces décharges s’étendent à l’ensemble du cerveau.

La plupart des crises, qu’elles soient partielles ou généralisées, surviennent de façon inattendue. Elles ne durent guère plus de 5 minutes.

 

les crises partielles

Elles sont souvent brèves, discrètes et n’occasionnent pas d’évanouissement. Les symptômes dépendent de la région d’où provient la décharge de neurones: convulsion d’un seul membre, troubles psychomoteurs, fourmillements, hallucinations visuelles ou auditives, troubles de la parole, automatismes gestuels ou verbaux.

 

les crises partielles complexes

Elles sont toujours accompagnées d’une perte de conscience. Elles sont convulsives ou non convulsives. Lors de ces absences, terme utilisé habituellement, la personne suspend quelques instants toutes ses activités, elle a le regard vide, ne répond plus. Après coup, son interlocuteur se rend compte qu’elle a perdu le fil de la discussion.

 

les crises généralisées

Communément appelées grand mal, elles sont les plus connues. La personne tombe brusquement, sans connaissance, se raidit, sa respiration est suspendue. Par la suite, surviennent des secousses convulsives régulières, accompagnées souvent d’une salivation importante.